Belarus Daily | 5 jan

Un écrivain demande d’annuler le championnat du monde de hockey sur glace au Bélarus ; les pertes pour l’économie bélarussienne dues à la coupure d’Internet s’élèvent à plus de 300 millions de dollars ; dans le Top Fakes européen, le Belarus occupe les 3e et 4e places ; des manifestations qui ont lieu le soir ont été brutalement dispersés

5 janvier 2021 | BYHelp-Mediagroup
Source: NN.BY

Des personnes rassemblées dans les cours de leurs immeubles ont été brutalement interpellées, certaines ont été hospitalisées après des passages à tabac

Tard dans la soirée, le 5 janvier, des habitants de nombreux quartiers de Minsk, ainsi que dʼautres villes, sont sorti pour manifester. 

Selon le ministère de lʼIntérieur, 25 personnes ont été interpellées. Cependant, la brutalité des forces de lʼordre ne va pas en sʼestompant, mais augmente chaque jour. Plusieurs personnes ont dû être transportés à lʼhôpital, blessés après des interpellations brutales. Selon le témoignage de participants aux actions pacifiques, ainsi que dʼaprès les enregistrements des caméras de vidéosurveillance, les forces de lʼordre menacent de plus en plus souvent et sans discernement les citoyens avec des armes. Il est à noter que les agents des forces de lʼordre ne sʼidentifient dʼaucune façon, ne présentent pas de papiers officiels, ne portent pas de matricules et cela même pendant les interpellations. Il est extrêmement difficile de les distinguer des simples bandits.

Source: youtube.com/TUT.BY

« Allez-vous organiser la Coupe du monde dans un pays où des gens sont battus et fusillés pour avoir utilisé le drapeau national ? » Lʼécrivain Sasha Filipenko sʼest adressé à Mr Fasel

Le journal allemand, Frankfurter Allgemeine Zeitung, a publié la lettre ouverte du célèbre écrivain bélarussien, Sasha Filipenko, où il sʼadresse au chef de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), René Fasel.

« Bonjour, je mʼappelle Sasha Filipenko, je suis bélarussien et jʼai quelques questions à vous poser. (…) Ais-je bien compris ? Vous jugez opportun de tenir la Coupe du monde dans un pays où, en plein centre-ville, des manifestants arrêtés sont torturés ? Avez-vous regardé toutes les vidéos des évènements ? Avez-vous lu tous les cas documentés de torture, que lʼONU à elle seule, a déjà dénombré et enregistré à plus de 450 ? Cela ne vous suffit-il pas ? Ou dois-je vous en envoyer davantage ?

(…) Ais-je bien compris que vous vous apprêtez à organiser la Coupe du monde dans un pays où des gens sont battus et fusillés pour avoir simplement utilisé le drapeau national ? Croyez vous aux promesses de Loukachenko que ses chiens de garde ne tueront pas pour dʼautres drapeaux ? Ainsi, pour donner un exemple : le dictateur est convaincu que les trois cent mille personnes qui descendent dans les rues de Minsk le font, non pas parce quʼil a usurpé le pouvoir, mais seulement parce que des marionnettistes tchèques sont derrière tout cela. Pouvez-vous garantir la sécurité des fans tchèques ? Pouvez-vous garantir à Loukachenko que les marionnettistes de la République tchèque ne se rendront pas à Minsk ? Avez-vous des idées à ce sujet ? Nous serions heureux de les entendre ! », écrit dans sa lettre Mr Filipenko.

Dans le même temps, nous avons appris que le Conseil de la Fédération internationale de hockey sur glace déciderait du lieu du championnat du monde de cette année lors de sa réunion à la fin du mois de janvier.

Rappelons que le tournoi devrait se tenir à Riga et à Minsk du 21 mai au 6 juin 2021, mais les Bélarussiens et le partenaire du championnat, la Lettonie, ainsi que les responsables de lʼIIHF elle-même insistent pour le faire transférer ailleurs.

Sasha Filipenko.
Source: TUT.BY

Top10VPN : la coupure dʼInternet a coûté 336 millions de dollars au Bélarus

Selon la nouvelle étude de la société Top10VPN, le blocage de lʼInternet en 2020 a coûté au Bélarus 336,4 millions de dollars. Parmi les autres pays, seule lʼInde a payé plus cher encore – environ 2,78 milliards de dollars.

En 2020, pendant 218 heures, il nʼy a pas eu dʼaccès au réseau internet au Bélarus. Les coupures ont affecté 7,9 millions dʼinternautes. Selon les chercheurs, au Bélarus, les coupures dʼInternet se sont accompagnées de violations des droits de lʼhomme, y compris le droit de réunion pacifique et la liberté de presse, ainsi que des falsifications des élections.

Source: dev.by

La police a commencé à rechercher des participants à la marche des retraités qui sʼest déroulé hier

Lundi 4 janvier, la première action de protestation des retraités pour lʼannée 2021 a eu lieu à Minsk. Personne nʼa été arrêté, grâce à la ruse des retraités : ceux-ci ont gardé secret le lieu de leur rassemblement. Cʼest seulement bien plus tard quʼest apparu sur les réseaux sociaux que les personnes âgées avaient formé une chaîne de solidarité dans lʼun des quartiers de Minsk. La police de Minsk a également vu la vidéo de la manifestation et a entamé une procédure administrative : elle sʼemploie déjà à identifier les personnes qui ont participé à « la manifestation non autorisé » afin de les traduire en justice.

Source: t.me/belarusseichas

Dans le classement européen des fakes (trucages) intitulé « La désinformation en 2020 : les moments les plus embarrassants », les actualités au Bélarus se placent à la 3ème et à la 4ème place

Le Bélarus figure dans deux messages à la fois, classé à la 3e et la 4e place du classement européen des fausses nouvelles.

La troisième place est allée au travail du réalisateur russe, Nikita Mikhalkov, où il montre que les images des rassemblements contre Loukachenko au Bélarus sont des images de synthèse.

La quatrième place a été remise au trucage dʼun enregistrement intercepté et partagé par Loukachenko dʼune conversation entre les services spéciaux allemands et polonais (les célèbres Nick et Mike), qui auraient planifié un changement de régime au Bélarus.

Source: EU vs DISINFO

For more information on the events of 5 January 2021, please visit Infocenter Free Belarus 2020: