Belarus Daily | 20 fév

Des purges massives de participants aux manifestations d’août ont commencé dans les entreprises publiques et les forces de l’ordre ; action en soutien à Katsiaryna Baryssevitch et Artsiom Sarokine

20 février 2021 | BYHelp-Mediagroup
Pour la 196e journée des actions de solidarité, les Bélarussiens de Saint-Pétersbourg ont organisé l’exposition « Pays pour mentir » (le titre de l’exposition représente un jeu de mots qui vient de l’expression connue « Pays pour vivre »).
Source : t.me/kyky_org

Des actions ont été organisées pour soutenir Artsiom Sarokine et Katsiaryna Baryssevitch et pour souhaiter bon anniversaire à Daryia Tchoultsova

Des fleurs sont de nouveau apparues à Minsk comme acte de soutien à Artsiom Sarokine et Katsiaryna Baryssevitch, arrêtés dans le cadre de l’affaire « zéro alcoolémie ». Le médecin et la journaliste ont publié des données selon lesquelles Raman Bandarenka, assassiné il y a quelques mois, avait dans le sang 0g/L d’alcool, tandis que les autorités ont déclaré que Raman était ivre le jour de son meurtre. L’action « Fleurs au lieu de prison » s’est déroulée spontanément. Des fleurs collées avec de la bande adhésive noire, et des pancartes avec des slogans de soutien sont apparues dans différents endroits de Minsk.

Source : TUT.BY

En outre, les Bélarussiens ont souhaité bon anniversaire à la journaliste de Belsat Daryia Tchoultsovaqui a eu 24 ans le 20 février. Cette semaine, le tribunal l’a condamnée à 2 ans de prison pour un stream en direct de la « Place des Changements ». « Chère Dacha, tu es une vraie héroïne du Bélarus ! », déclarent des résidents de Minsk.

Les gens se sont rassemblés en cortèges et se sont allignés le long des routes en chaînes de solidarité à Minsk et dans plusieurs villes bélarussiennes.

Daryia Tchoultsova.
Source : TUT.BY

Le syndicat indépendant de l’entreprise Hrodna Azot demande de déclarer illégal le licenciement de 13 employés

Le syndicat indépendant de Hrodna Azot a intenté une action en justice contre l’entreprise. 13 anciens employés ont demandé à déclarer leur licenciement illégal, à indemniser l’absentéisme forcé et le préjudice moral. Le tribunal a rejeté la plainte, mais sa décision, selon les représentants du syndicat indépendant, fera l’objet d’un appel.

Source : hrodna.life

« Une purge a commencé soudainement et concerne tout le monde » : Les employés de Minskenergo signalent des licenciements

Les employés de Minskenergo signalent des licenciements depuis la semaine dernière qui auraient eu lieu « selon les listes imposées par des supérieurs ». Ils affirment que les employés se voient proposer de démissionner de leur gré, sinon ils sont licenciés pour faute grave, bien qu’avant cela, il n’y ait eu aucune plainte concernant le travail des employés. Les travailleurs eux-mêmes expliquent cela par leur participation à des actions de solidarité et à des manifestations après les élections d’août 2020.

« Mon patron est venu pour dire qu’il y avait un ordre de me licencier. Et que je peux déposer une lettre de démission de mon plein gré », a déclaré Aliaksandr Danko, ancien ingénieur du service de canaux de distribution. « Il me semble que la direction n’a jamais présenté de reproches par rapport à mon travail, ils m’ont même remis un certificat de mention l’année dernière. Et là, ils viennent pour me dire de démissionner. »

Et Valery Ilkavets qui a refusé de démissionner à l’amiable, a déjà reçu deux sanctions disciplinaires en une semaine.

Source : TUT.BY

For more information on the events of 20 February 2021, please visit Infocenter Free Belarus 2020: