Belarus Daily | 10 jan

Les Bélarussiens sont sortis protester pendant les marches dominicales ; La Suède soutient l’élargissement des sanctions contre les autorités bélarussiennes ; Loukachenko et Tikhanovskaïa ont parlé des amendements à la Constitution et du championnat du monde de hockey sur glace

10 janvier 2021 | BYHelp-Mediagroup
Le « Chœur libre » a donné un concert de Noël en ligne.
Source : t.me/radiosvaboda

Ce dimanche – encore des marches régulières de protestation partout au Bélarus

Ce 10 janvier, les traditionnelles actions de protestations des Bélarussiens se sont à nouveau tenues. Les habitants de diverses villes bélarussiennes y ont participé. Des marches voisines ont eu lieu à Mahileu, Brest, Hrodna, Vitsiebsk, Maladzietchna, Navahroudak, cité de Jdanovitchy.

Parfois, elles ont pris la forme de danses collectives, de flash mobs ( comme dans le quartier d’Ouroutcha) ou des projets vidéo (comme dans le district de Valojyn).

La capitale s’est aussi jointe au mouvement : les quartiers de Minsk Serabranka, Ouroutcha, Lebiadziny, Kopichtcha, Kamennaïa Horka, Zialiony Louh, Anharskaïa, les habitants des rues Zakharava et Poulikhava, Kamvolny kambinat et bien d’autres sont sortis dans la rue. Des arrestations actives ont commencé tard dans la soirée.

En Russie à Moscou et à Saint-Pétersbourg, en Pologne à Varsovie et à Wroclaw, à Lviv ukrainienne, on a soutenu les manifestants.

Au même moment, des personnes sous les drapeaux rouge-vert se sont rassemblées à Hrodna et à Brest. Sur l’un des drapeaux, il était écrit « YaMy siloviki » (Je/Nous suis/sommes les agents des forces de l’ordre) où pour une raison inconnue, le mot siloviki etait écrit en lettres latines.

Une petite action pro-gouvernementale à Hrodna.
Source : TUT.BY

Alexandre Loukachenko : « Le projet de la nouvelle Constitution pourrait être prêt d’ici fin 2021 » ; Svetlana Tikhanovskaïa : « Nous n’accepterons aucun de ses contrefaçons en lieu et place de la Constitution »

Alexandre Loukachenko a accordé une interview à l’émission « Nailya Asker-Zade rencontre des acteurs » sur la chaîne de télévision « Russie 1 ».

En répondant à la question sur les projets de modification de la Loi fondamentale lors de la prochaine Assemblée pan-bélarussienne en février, il a précisé que « des amendements à la Constitution seraient exposés [lors de l’assemblée], dans la probabilité que les délégués soient prêts à cela, et que leur introduction se ferait exclusivement lors d’un référendum », dont les termes seront également annoncés lors de l’assemblée.

« Je pense que d’ici un an, nous serons en mesure d’élaborer le projet d’une nouvelle Constitution », a poursuivi Loukachenko. « Et je pense que d’ici la fin de l’année prochaine, ce projet pour la nouvelle Constitution sera prêt. Et ensuite, lors d’un référendum, les gens détermineront s’il faut ou non se doter d’une nouvelle constitution. »

En réponse à cela, sur la chaîne de Télégram de Svetlana Tikhanovskaïa, cette déclaration a été publiée :

« Une seule nouvelle Constitution peut être adoptée au Bélarus – celle du peuple. C’est le peuple qui l’écrira et en discutera. Et une personne qui s’est abaissée à terroriser les Bélarussiens n’a rien à voir avec la loi principale du pays Il continuera à promouvoir son projet manipulateur afin de nous tromper à nouveau et de gagner du temps. Mais nous ne croyons plus en quelqu’un qui est prêt à torturer et à tuer pour le pouvoir, qui augmente les prix et les taxes juste pour que sa poche ne soit pas complètement vide. Nous ne croyons pas quelqu’un qui négocie avec des prisonniers politiques et qui veut garder la présidence pendant une année de plus.

En 2020, nous avions annoncé que nous ne le considérions plus comme président. Cela signifie que nous n’accepterons aucune de ses falsifications en lieu et à la place de la Constitution, ni de réunions secrètes et de référendums mis en scène, et certainement pas de nouvelles lois tant qu’il se maintiendra à son poste par les armes. De nouvelles élections et un référendum du peuple sur la nouvelle Constitution devraient avoir lieu d’ici la fin de 2021 et cela sans Loukachenko. »

Dans un proche avenir, le QG de Svetlana Tikhanovskaïa présentera des propositions sur le projet de Constitution, qui seront ouvertes à la discussion.

Source : t.me/belteanews

Svetlana Tikhanovskaïa et Alexandre Loukachenko s’expriment sur le transfert du championnat du monde de hockey sur glace du Bélarus

Le sujet du report ou du boycott du Championnat du monde de hockey sur glace 2021, qui devrait se tenir à Minsk et Riga, est désormais activement débattu par les politiciens et les responsables sportifs des sept pays participants : l’Allemagne, le Danemark, la Norvège, la Finlande, la République tchèque, la Suède et le pays co-organisateur, la Lettonie.

Le même sujet est à l’ordre du jour de Tikhanovskaïa et de Loukachenko.

Ainsi, Svetlana Tikhanovskaïa dans une conversation avec le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkēvičs, a dit : « La plupart des pays ne veulent pas participer au spectacle politique de Loukachenko. Tant qu’il y aura plus de 160 prisonniers politiques au Bélarus et des milliers encore en prison, on ne pourra pas parler d’événement sportif au Bélarus. Nous avons rencontré la pleine compréhension des partenaires à cet égard. »

Auparavant, Svetlana Tikhanovskaïa avait soulevé la question du boycott lors de réunions avec les ministres des Affaires étrangères de la Suède, de la République tchèque, du Danemark, de la Norvège, du Canada, de la Slovaquie et des représentants de la Suisse.

Source : t.me/tsikhanouskaya

Loukachenko, à son tour, a déclaré : « Nous ne nous en soucions pas vraiment. Si cela doit avoir lieu – ça aura lieu, sinon tant pis, ça n’aura pas lieu. Mais il n’y a aucune raison pour que cela n’ai pas lieu, aucune. Ce serait une honte totale. Nous sommes même prêts à organiser le championnat du monde demain. »

Une scène de l’entretien de Loukachenko dans l’émission « Nailya Asker-Zade rencontre des acteurs ».
Source: t.me/@kyky_org

Le gouvernement suédois soutient l’élargissement des sanctions contre le régime de Loukachenko

La ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, a écrit une lettre à l’Ambassade du Peuple du Bélarus de Suède. Elle déclare que le gouvernement suédois soutient l’élargissement des sanctions contre le régime de Loukachenko. Selon elle, il est important que l’UE agisse à l’unanimité et de manière décisive, car les sanctions sont efficaces lorsqu’elles bénéficient d’un large soutien international. Par conséquent, les efforts visant à les étendre à travers les organisations internationales se poursuivront.

Source: t.me/@kyky_org

For more information on the events of 10 January 2021, please visit Infocenter Free Belarus 2020: